Le blog

Portrait de Pub : Monsieur Propre

  • #portraitdepub
Découvrir

#portraitdepub

"Portrait de pub" vous invite à (re)découvrir les personnages publicitaires qui ont marqué les générations …

Il s'appelle M. Net au Québec, Mr. Clean aux États-Unis, Maestro Limpio au Mexique, Meister Proper en Allemagne, M. Propre en France… Du monsieur, on sait peu de choses. Alors on a décidé de s’intéresser au parcours de l’une des mascottes les plus populaires dans le monde.

LT : Peux-tu nous dire qui tu es ?
MP :Je suis Mister Clean, Monsieur Propre en France. Je suis né en 1958, aux États-Unis, à la demande de la société Procter & Gamble qui avait chargé l'agence Tatham-Laird-Kudner de réfléchir à l’image d’un personnage pour incarner une série de produits de nettoyage.

LT : Quels étaient les objectifs de ta création ?
MP : Je devais incarner la puissance magique d’un produit nettoyant avec une influence bénéfique immédiate. Les créatifs de l’agence m’ont donc pensé ainsi : un homme avec la boule à zéro et une boucle d'oreille créole à son oreille gauche (mon côté génie), un tee-shirt blanc immaculé et les bras croisés pour faire ressortir mes muscles.

LT : Mais pourquoi un génie ?
MP : J’étais celui qui n’avait qu’à claquer des doigts pour nettoyer, en un éclair, toutes les pièces, du sol au plafond ! Le génie bienveillant qui aidait les femmes à nettoyer les maisons, où les surfaces carrelées et les salles de bain qui se généralisaient dans les années 60.

LT : On a entendu dire que tu avais une barbe et un veston à tes débuts : tu peux nous en dire plus ?
MP : Effectivement, j’avais une barbe blonde que je me suis rasé en 1970 : bon courage pour retrouver des photos ! (ndlr : rires) D’ailleurs, pour l’anecdote, à mes débuts, je portais un complet veston et tenais une brosse à récurer à la main. J’aurais même dû avoir trois boucles d’oreille dans le nez mais on a fait machine arrière.

LT : Comment l’image d'un homme incarnant un produit de nettoyage a-t-elle été perçue dans les années 50 ?
MP : Il est vrai que j’ai constitué une vraie révolution dans le monde la pub : pour la première fois, un homme relevait ses manches pour faire le ménage ! Je pense avoir fait évoluer les mentalités, d’une certaine façon… Mon visage sévère et mes muscles, symboles de virilité, ont permis de combattre certaines idées reçues.

LT : M. Propre, c’est aussi un claim qui a enchanté des générations ?
MP : J’ai commencé à faire le ménage sur l’air de “M. Propre rend tout si propre que l'on peut se voir dedans” dans les années 70, un refrain qui m’a propulsé, en 1980, à la première place des nettoyants ménagers généralistes. Ce jingle et ma bouille légendaire ont fait en sorte que faire le ménage devienne un moment de plaisir.

LT : Tu as pris ta retraite en 2017 ?
MP : En effet, après 59 années de ménages incessants dans les maisons du monde, je crois que c’était bien mérité ! Mais je ne me suis jamais senti vieux ! Depuis les années 70, j’ai eu droit à quelques liftings. D’ailleurs en 2011, mes bras ont été pour la première fois décroisés afin de me rendre encore plus sympathique.

LT : Quel est ton rapport avec les réseaux sociaux ?
MP : J’ai eu une page Facebook à mon nom avec 195 915 followers, que je n’anime plus depuis 2017.
Ce n’était pas une page de marque au sens classique du terme : je dialoguais avec ma communauté. Je partageais mes états d'âmes, mes coups de cœurs, voire mes coups de gueule, mais c’était surtout l’occasion de donner des conseils sur « l’art du ménage » à tous !

LT : Raconte-nous une pub, d’hier ou d’aujourd’hui, qui t’a marqué.
MP : Celles des années 80 qui ont lancé mon slogan : “M. Propre rend tout si propre que l'on peut se voir dedans”. Je n’apparaissais à l’écran que sur les flacons mais les consommateurs ont compris que malgré mon air sévère, j’étais super sympa. Je crois que c’est à cette époque que je suis devenu l’homme que les femmes aimaient cacher dans leur placard. (ndlr : rires soutenus)

LT : Pour conclure, quel conseil donnerais-tu à une mascotte qui voudrait se lancer dans ce métier ?
MP : Je pense que, pour durer, vos valeurs doivent correspondre aux aspirations des consommateurs.

Le monde entier doit être informé, je partage :

Ce blog a changé ma vie et je souhaite vous le faire savoir :

Nous appelerNous écrire

03 83 47 67 63 Nous contacter