Le blog

Portrait de Pub : La Vache qui rit

  • #portraitdepub
Découvrir

#portraitdepub

"Portrait de pub" vous invite à (re)découvrir les personnages publicitaires qui ont marqué les générations …

Elle va avoir 100 ans et n’a pas pris une ride. La Vache qui rit est probablement LA mascotte publicitaire la plus populaire en France. Que ceux qui n’ont jamais mangé de la Vache qui rit se lèvent et que les autres lisent cette nouvelle interview fictive de notre saga « Portaits de pub ». Vous découvrirez enfin pourquoi la vache qui rit, rit !

Peux-tu nous raconter tes débuts ?
Mon créateur s’appelle Benjamin Rabier, un auteur français de bande-dessinée, considéré comme l’un des plus grands dessinateurs animaliers européens au XXème siècle. Il a remporté un concours organisé par l’armée française lors de la Première Guerre mondiale pour identifier ses camions. Je me suis donc retrouvée à orner les camions du régiment de « Ravitaillement en Viande Fraîche », la RVF.

Tu n’as donc absolument pas commencé ta carrière dans les fromages ?
Pas du tout ! (Ndlr : rires) C’est en1921 que Léon Bel, à la recherche d’un nom pour son fromage fondu, se souvient de moi : il avait été affecté à la RVF pendant la guerre… le hasard n’existe pas ! Il a donc fait appel à Benjamin Rabier qui a repris ma version militaire hilare et m’a ajouté une paire de boucles d'oreille pour me féminiser.

Et d’où te vient ton nom ?
De mes premières années à l’armée : on m’avait surnommée "la Walchyrie" ! Un pied de nez à l’ennemi allemand et sa figure guerrière, la Walkyrie, divinité nordique. C’est Léon Bel qui me prénommera par la suite la Vache qui rit, et tant mieux car je n’ai rien d’une divinité blonde et guerrière. (Ndlr : rires)

On vous posé la question sûrement 100 fois, mais pourquoi la vache qui rit, rit ?
Cette question m’a été posée non pas 100 fois mais 1 million de fois, peut-être même 1 millard. (Ndlr : rires) Souvenez-vous, je suis née en pleine Première Guerre mondiale : les raisons de rire n’étaient pas nombreuses ! Je pense que mon auteur voulait amener de la joie dans le cœur des hommes. Je ris tout simplement parce rire nous rend plus forts.

Tu es une pionnière parmi les mascottes publicitaires françaises ?
Léon Bel était un avant-gardiste : il a semé les graines du marketing. J’ai rapidement été apposée sur des objets promotionnels pour les enfants, comme des protège-cahiers. J’ai sponsorisé des émissions radio et même innové avec la première caravane publicitaire du Tour de France. Léon Bel a fait de moi une icône ! Un autre exemple : au lieu de garder mon nom français dans le monde entier, il a été traduit dans toutes les langues ! (Ndlr : rires)

D’ailleurs, qu’est ce que cela fait d’être une star de l’agro-alimentaire mondial ?
Je suis commercialisée dans plus de 136 pays et j’ai même appris que 125 portions sont consommées par seconde dans le monde. Mais, vous savez je suis une vieille dame de 100 ans et je viens d’une région où l’on a les pieds sur terre : tout cet amour me permet de continuer à rire année après année. (Ndlr : rires)

Votre succès, vous a souvent voulu d’être copiée ?
Oh oui ! Sur les réseaux sociaux, il y a les haters et dans le marketing, il y a la contrefaçon. Chaque année, j’y ai droit. D’ailleurs, je me souviens d’un concurrent qui avait appelé sa marque « La Vache sérieuse ». Je pense que c’est l’une des rares fois où je n’ai pas ri : personne n’a le droit de dire qu’une vache ne peut pas rire.

Comment expliques-tu donc le secret de ta longévité ?
Benjamin Rabier avait trouvé les ingrédients parfaits pour créer une mascotte. Léon Bel a su les sublimer pour les rendre durables ! Mais c’est Julie Régis, Responsable de la marque chez l’agence Young & Rubicam, qui a sûrement le mieux résumé mon succès « Je suis à la fois rouge comme un diablotin, femme avec boucles d'oreille et mère nourricière. » (Ndlr : rires)

Qu’est ce qui a le plus changé pour toi depuis ta naissance ?
J’ai un musée à mon nom à Lons-le-Saunier, « La maison de la Vache qui rit ». (Ndlr : rires)

Et si je vous dis 1 338 926 ?
C’est le nombre de followers que j’ai sur Facebook : je suis âgée mais j’ai toujours toute ma tête et il faut qu’elle soit bien faite pour animer une telle communauté. (Ndlr : rires)

Quel conseil donnerais-tu à une mascotte qui se lance ?
Ris ! (Ndlr : rires)

Le monde entier doit être informé, je partage :

Ce blog a changé ma vie et je souhaite vous le faire savoir :

Nous appelerNous écrire

03 83 47 67 63 Nous contacter