Le blog

Portrait de Com’ : Nathalie BLAESIUS, Responsable Communication

  • #portraitdecom
Découvrir

#portraitdecom

Dans Portrait de Com’, l’Agence LT s’intéresse à celles et ceux qui font la Communication en Lorraine et ailleurs, parce que les gens passionnés sont passionnants ! Une interview pour découvrir et comprendre le regard des ces personnalités sur la communication d’hier, d’aujourd’hui et surtout de demain.

LT : Qui es-tu ? Quel est ton parcours ?
NB : Je suis Nathalie BLAESIUS, Responsable Communication du Groupe Cogaming, qui est spécialisé dans l'événementiel jeux vidéo et esports.
Après mon bac S, je me suis orientée vers des études de psychologie puis un master en ingénierie de projets à l’Université de Lorraine.

LT : Comment définirais-tu la communication ?
NB : Pour moi, la communication, c’est l’art de faire passer un message et de faire en sorte qu’il soit interprété comme on souhaite qu’il le soit. C’est une question d’étude des cibles. C’est aussi les comprendre, comprendre leur façon de penser, leurs intérêts, pour adapter notre message dans le but que ce dernier soit compris et surtout qu’il s’ancre dans les esprits. La communication, c’est l’art de se démarquer.
Cela passe par tous les canaux : sonores, visuels… tout en faisant appel aux sentiments et aux émotions.
Comme je suis une grande créative dans l’âme, c’est un milieu qui me correspond !

LT : Comment l'appliques-tu dans ton quotidien professionnel ?
NB : Par une veille quotidienne sur le numérique (algorithmes des réseaux sociaux, du référencement google…) et par la création de campagnes de communications spécifiques en fonction des projets de ma société. Je crée des visuels et de nouveaux supports de communication, aussi bien en digital (réseaux sociaux, sites web…) qu’en print (flyers, affiches, presse…), et j’analyse toujours les retours de ces derniers afin de les améliorer constamment.

LT : Quelle est ton opinion sur la communication via les réseaux sociaux ?
NB : Elle est aujourd’hui primordiale. Selon moi, toute marque / entreprise se doit d’avoir une page sur les réseaux sociaux, ne serait-ce que pour le référencement et la visibilité. Être absent des réseaux, c’est risquer de laisser la place à un autre. Le numérique, c’est de l’or qui permet de communiquer à moindre coût. Cependant il me semble indispensable de connaître et de tester au mieux les algorithmes des réseaux afin d’avoir un minimum d’impact et de résultats !

LT : Quel est ton réseau social préféré ?
NB : Instagram, pour son côté visuel et communautaire. Les internautes y travaillent beaucoup leurs visuels puisque c’est ce qui prime sur ce réseau. Pour moi, Instagram est un véritable réservoir de talents !
Il y a aussi Twitter, pour la proximité avec les utilisateurs.

LT : Comment imagines-tu la communication dans le futur ?
NB : Dynamique, et surtout digitale. Nous sommes au début d’une phase de transition, où l’affichage statique disparait peu à peu en faveur des vidéos. Par exemple, les affichages urbains laisseront leur place à des TV géantes, comme c’est déjà le cas dans certaines gares.
Quant aux réseaux sociaux, ils continueront de se développer, d’autant plus avec cette période de COVID-19.

LT : Raconte-nous une pub, d’hier ou d’aujourd’hui, qui t’a marquée.
NB : Les publicités de Mac Donald’s aux arrêts de bus, qui ne sont autres que des photographies rapprochées et très ragoûtantes de leurs burgers ou de leur cornet de frites. La marque n'apparaît nulle part sur ces affiches et pourtant on devine tout de suite que c’est Mac Donald’s. Ils ont une identité propre si ancrée qu’ils n’ont même plus besoin d’afficher leur logo sur leurs affiches pour qu'on les reconnaisse. Et surtout, cette publicité donne envie de consommer (et je suis sûre qu’en lisant cela vous commencez à en avoir aussi envie – promis, cette réponse n’est pas sponsorisée !)

LT : Pour conclure, quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait se lancer dans ce métier ?
NB : Je lui dirais de foncer ! La communication est un milieu qui bouge sans cesse, dans lequel la routine n’existe pas. C’est un métier d’analyse, dans lequel on est constamment en apprentissage : dès qu’un nouveau réseau social apparait, il faut l’étudier. Dès que l’on met en place une campagne, il faut analyser son impact afin de l’améliorer toujours davantage. C’est un métier créatif, dans lequel il faut en permanence trouver de nouvelles idées pour se démarquer. En somme, un métier passionnant !

Le monde entier doit être informé, je partage :

Ce blog a changé ma vie et je souhaite vous le faire savoir :

Nous appelerNous écrire

03 83 47 67 63 Nous contacter