Le blog

Portrait de Com’ : Jeanne Raxi, Chargée de Communication Freelance

  • #portraitdecom
Découvrir

#portraitdecom

Dans Portrait de Com’, l’Agence LT s’intéresse à celles et ceux qui font la Communication en Lorraine et ailleurs, parce que les gens passionnés sont passionnants ! Une interview pour découvrir et comprendre le regard des ces personnalités sur la communication d’hier, d’aujourd’hui et surtout de demain.

LT : Qui es-tu ? Quel est ton parcours ?
JR : Bonjour, Je m’appelle Jeanne RAXI, j’ai 26 ans et je viens de créer mon entreprise. J’exerce en tant que Chargée de Communication Freelance, spécialisée dans la communication digitale. Mon but étant d’accompagner des particuliers, artisans, qui ne sont pas présents sur la toile à entamer une transition digitale, qui s’avère obligatoire, surtout dans ce contexte de crise sanitaire.
Diplômée d’un DUT Technique de Commercialisation à l’IUT Charlemagne de Nancy, je suis partie vivre en Australie une année grâce au Working Holiday Visa. Cette expérience m’a permis de renforcer mon anglais et de développer mon adaptabilité. Après diverses expériences professionnelles en France et au Luxembourg, j’ai repris mes études en alternance et je suis fraîchement diplômée d’un Bachelor Communication 360° à l’IFA de Metz.

LT : Comment définirais-tu la communication ?
JR : Pour moi, la communication est un outil de compréhension. C’est un prisme, un médiateur.
On connait tous le principe du téléphone arabe. Pour moi, une bonne communication permet de conserver le message le plus juste de l’émetteur au récepteur. C’est une base essentielle, que la communication soit digitale ou non.
Il faut aussi penser à prendre en compte le récepteur, sa situation, pour avoir son feedback, qui constitue le Graal, et s’adresser à lui en vulgarisant le message si nécessaire.

LT : Comment l'appliques-tu dans ton quotidien professionnel ?
JR : Selon moi, tout est une question de codes et de ciblage. Je m’efforce d’adapter mes campagnes de communication à ma cible.
Aussi, je vais utiliser une plateforme plutôt qu’une autre selon la cible de la campagne. Si je choisis Tik-Tok pour un ciblage B to C des 15-25 ans, je favoriserai davantage LinkedIn si ma cible est B to B.

La seconde étape est d’utiliser les codes du RS retenu : si on publie sur Instagram, il est nécessaire de proposer un visuel sympathique et des hashtags. Une publication sur LinkedIn sera plus conventionnelle, bien que les hashtags et les story existent aujourd’hui et qu’on tende vers une uniformisation des Social Media.

LT : Quelle est ton opinion sur la communication via les réseaux sociaux ?
JR : La communication sur les réseaux sociaux aujourd’hui est primordiale. Tout le monde y est, des jeunes aux personnes plus âgées. Cependant, il faut étudier cette communication et ne pas prendre à la légère le Media Internet et les Réseaux Sociaux en discutant en amont de la ligne éditoriale et en proposant un message cohérent afin de ne pas perdre sa cible. Il sera nécessaire d’être vigilant lors de la publication et de dégager du temps pour répondre suite au feedback des internautes. On sait tous qu’une image de marque est fragile et que le buzz et l’instantanéité que procure le Social Media impliquent un Community Management qualitatif.

LT : Quel est ton réseau social préféré ?
JR : Je suis adepte d’Instagram car il permet de mettre à l’honneur le talent artistique et la créativité grâce au visuel. « Une image vaut mille mots » ;-)

LT : Comment imagines-tu la communication dans le futur ?
JR : Selon moi, la communication sera digitale et se fera en partenariat. Les journaux proposent une rédaction digitale, les imprimeurs ont de moins en moins de travail. On assiste à une augmentation du nombre d’influenceurs, généralement des jeunes adultes, mais il sera à mon sens très difficile de se démarquer au vu de la saturation du marché. Ce qui fonctionne aujourd’hui et fonctionnera demain, c’est l’authenticité. Les personnes ou entreprises qui utilisent le Story Telling et la Madeleine de Proust ou des campagnes digitales à base d’humour ont tout compris !

LT : Raconte-nous une pub, d’hier ou d’aujourd’hui, qui t’a marquée.
JR : Je crois que c’est Monoprix qui m’a le plus marquée. J’aime la langue française et je suis fan de jeux de mots. Alors leur précédente campagne sur la MDD Monoprix est assez chouette : « ça te dit une datte avec moi ? ». J’adhère également à leur nouvelle campagne, même si elle est polémique.

LT : Pour conclure, quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait se lancer dans ce métier ?
JR : Je lui dirais de foncer, car c’est un métier d’avenir, mais qu’il faudra penser à se spécialiser. Il y a énormément de personnes diplômées en Communication. Le digital offre de nouvelles possibilités car les entreprises d’hier auront besoin d’un coup de main. On est généralement performant quand on fait les choses avec passion et je pense que ça peut être la meilleure source d’inspiration dans la recherche de spécialisation.

Le monde entier doit être informé, je partage :

Ce blog a changé ma vie et je souhaite vous le faire savoir :

Nous appelerNous écrire

03 83 47 67 63 Nous contacter